Rechercher
  • French-African Foundation

Spotlight - Irénée Kamanzi

''On a créé des initiatives et projets dans le milieu rural pour inciter et encourager les jeunes à se concentrer dans l’agriculture car c’est l’un des secteurs au potentiel prometteur.''

Qui êtes-vous ?


Je m’appelle Irénée Kamanzi, je vis au Rwanda je suis marié et j’ai deux filles.


Que faites-vous ?


J’ai fondé une entreprise Agrismart, en 2018. On est dans le secteur du café. Nous produisons le café de qualité dans la partie Ouest du pays avec 500 femmes regroupées en coopérative. Nous nous focalisons sur la qualité du café car on suit toute la procédure de production depuis le champ jusqu’à la tasse du café. Nous produisons aussi le café torréfie avec notre marque « Morning Taste coffee » que l'on vend sur le marché local et international.


Quelle est votre actualité ?


En ce moment, nous allons à la rencontre des populations afin de promouvoir la consommation du café produit au Rwanda car une grande partie de la production est exportée alors que d’autres pays comme l’Ethiopie consomme plus de la moitié de leur production localement.


Avez-vous un moment marquant dans votre vie à partager avec nous ?


Oui ! Et il a eu lieu cette année ! Ma participation à la semaine de séminaire du programme Young Leaders de la French-African Foundation a marqué ma vie. C’était un programme inspirant pour moi car j’ai pu participer à différents ateliers et conférences plénières. J'ai eu également l'occasion d'échanger avec d’autres personnalités sur nos parcours et expériences respectives. D'ailleurs, durant ce programme mes camarades ont eu l’occasion de déguster notre café et ils l’ont apprécié !


Quel est votre rêve pour votre pays et le continent africain ? Comment comptez-vous agir

pour le réaliser ? 


Mon rêve c’est de trouver des opportunités qui pourront réduire le taux de chômage chez les jeunes dans les pays africains. On a créé des initiatives et projets dans le milieu rural pour inciter et encourager les jeunes à se concentrer dans l’agriculture car c’est l’un des secteurs au potentiel prometteur.


A l'approche des fêtes de fin d'année, quel mot souhaitez-vous partager aux jeunes

générations ?


Juste dire aux jeunes générations de ne pas se décourager mais travailler dur et saisir les

opportunités dès qu'elles se présentent. Ne pas attendre de trouver travail : ils peuvent aussi le créer pour eux-mêmes et donner l’occasion à d'autres de travailler et gagner la vie.


Pour découvrir d’autres portraits de Young Leaders, suivez-nous sur nos réseaux sociaux :LinkedIn,Twitter et Instagram.