Rechercher
  • French-African Foundation

Spotlight - Jules Porte

Je souhaite à l'AFD de rester attachée à son slogan actuel "Un monde en commun", qui me parait très juste sur le plan sociétal, environnemental et économique.

Qui êtes-vous et que faites-vous ?


Je m'appelle Jules Porte, j'ai 32 ans, je suis Français et économiste au sein de l'Agence Française de Développement depuis deux ans. En tant que macroéconomiste, mon travail consiste principalement à évaluer la soutenabilité du modèle de croissance des pays en prenant en compte les risques pesant sur les finances publiques, les équilibres externes ou encore la dimension sociopolitique.


Quelle est votre actualité ?


Je termine actuellement la rédaction d'un rapport d'évaluation du risque pays de la Macédoine du Nord, qui fait suite à une mission sur le terrain réalisée en septembre. Je quitterai à la fin de l'année 2021 mon poste au sein de l'AFD, pour partir vivre au Sénégal, à Dakar. J'ai hâte de découvrir la culture sénégalaise et relever de nouveaux défis professionnels. Avez-vous un moment marquant dans votre vie à partager avec nous ?


La découverte du Rwanda, lors d'une mission avec l'AFD l'année dernière. Ce pays a été un véritable coup de cœur sur le plan personnel, mais il constitue également un passionnant sujet d'étude pour un économiste.

Quel est votre rêve pour votre pays et le continent africain ? Comment comptez-vous agir pour le réaliser ? Mon rêve pour la France est qu'elle réussisse à transformer sa vision et son approche du continent africain. Ne plus le considérer comme une menace ou une terre à exploiter, mais comme un partenaire. A ma petite échelle, je tente d'appliquer cette vision à mon analyse d'économiste et de prêcher la bonne parole au sein des organisations avec lesquelles je travaille.

L'AFD, partenaire de la French-African Foundation et institution pour laquelle vous travaillez, célèbre le 2 décembre ses 80 ans. Que lui souhaitez-vous pour les prochaines décennies ?

Je souhaite à l'AFD de rester attachée à son slogan actuel "Un monde en commun", qui me parait très juste sur le plan sociétal, environnemental et économique. Je souhaite également à l'AFD d'évoluer et de s'ouvrir, pour mieux prendre en compte les besoins locaux et de se rapprocher des populations.

Pour découvrir d’autres portraits de Young Leaders, suivez-nous sur nos réseaux sociaux : LinkedIn, Twitter et Instagram.