Rechercher
  • French-African Foundation

Spotlight - Laure Beyala


"La e-santé est une solution pertinente pour répondre aux défis que doivent relever les systèmes de santé africains"


Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Laure Beyala, j’ai 35 ans.

Je suis ingénieure biomédicale de formation à l’Ecole Privée d’Ingénieurs ESIGELEC et titulaire d’une thèse professionnelle sous forme d’un mastère spécialisé sur les innovations de ruptures dans le numérique en santé à Centrale Paris et Centrale Supelec.

Je suis également la fondatrice de la Plateforme E-santé Expertise et auteure d'un ouvrage publié en en santé numérique, intitulé "Les objets connectés en santé : risques, usages et perspectives".



Quelle est votre actualité ?

En 2019, j’ai fondé la Plateforme E-santé Expertise qui a pour vocation de développer les usages de la santé numérique en Afrique et en France. Cette plateforme accompagne les porteurs de projets ambitieux dans ce domaine d’avenir de la sphère médicale.

Nous travaillons avec nos partenaires, des grandes institutions africaines et des ONG établies en Afrique, sur des chantiers qui vont permettre de promouvoir l’émergence d’une nouvelle offre de santé axée sur la digitalisation du parcours des soins. Cette dernière implique la mise en place de pratiques de coopération et de coordination entre professionnels et leur articulation avec les objectifs stratégiques de santé numérique dans des localités préalablement identifiées.



Avez-vous un moment marquant, un déclic à partager avec nous ?


Oui j'en ai un en particulier. Un déclic apparu après la finalisation de mes travaux de recherches sur la e-santé au laboratoire médical Visiomed à Paris.

C’est à cette période que j’ai parfaitement compris que la e-santé (assistée soit par des algorithmes décisionnels ou par des techniques d’intelligence artificielle) est une solution pertinente pour répondre aux défis que doivent relever les systèmes de santé africains : évolution de la démographie médicale, inégalités territoriales d’accès aux soins, définition et implémentation des indicateurs de prévalence des maladies chroniques, des infections tropicales.


Quel est votre rêve pour votre pays et pour l’Afrique ?

Les projets de santé numérique qui ont été déployés dans certains pays africains ont démontré que l’Afrique ne peut atteindre sa transformation numérique de son offre de soins que si par exemple :

  • les initiatives lancées par des porteurs de projets sont axées sur la demande plutôt que sur l'offre afin d'éviter la fragmentation et de garantir qu'elles traitent des problèmes de santé publique spécifiques.

  • Que la mise à l’échelle de ces initiatives nécessite des professionnels de santé qualifiées en TICs santé et la prestation des services de santé.

  • Les notions d’intégrité, de disponibilité et de sécurité des données de santé africaines sont transversales et devraient être traitées de manière globale

En tant qu’une spécialiste des technologies numériques en santé, je rêve que l’Afrique et mon pays le Cameroun intègrent ce nouveau paradigme qu’est la santé numérique afin de faire émerger une offre sanitaire africaine à la fois curative et préventive répondant plus efficacement aux besoins des populations.


Comment comptez-vous le réaliser ?

La réalisation de ce souhait passe par la mise en place et l’accompagnement des projets concrets en local engagés notamment au niveau de notre plateforme et dont l’impact pourrait être objectivement vérifiable à court, moyen et long terme.

Un mot pour la jeunesse de 20 ans ?

Définis tes objectifs de vie, tes valeurs, et les choses que tu désires réellement et reste toujours ambitieux !