Rechercher
  • French-African Foundation

Spotlight - Mahdi Mosbah


"Il y a différentes façons de parvenir à réaliser ce rêve qui dépendent de la capacité à le partager, à le décliner en un projet fédérateur et à mobiliser autour de lui."

Qui êtes-vous ? Que faites-vous ?


Juriste de formation, diplômé des Universités tunisiennes et françaises et doté d’une double culture africaine et Européenne, j’ai exercé pendant une dizaine d'années la profession d’avocat en droit des affaires en France et en Afrique du Nord.

Parallèlement à mon activité d’avocat, j'ai fait le choix de me consacrer en partie à l'enseignement du Droit des affaires et des sociétés à l’Université de Sorbonne Paris Nord, afin de mettre à profit mes connaissances et mes compétences.


Responsable au sein de la Direction des Affaires juridiques du Groupe Lactalis, j’assure directement ou à travers le réseau de juristes et conseils externes que je gère, la couverture juridique pour la zone Afrique du Nord et Moyen-Orient. Je suis également en charge de la structuration de nos activités dans la zone et participe à l’accompagnement des premiers responsables afin de réaliser un double objectif : la profitabilité de notre investissement et la responsabilité de notre engagement.

Parallèlement à cela, je participe à la promotion de mon métier dans le cadre d’associations et organisations professionnelles et œuvre activement au rapprochement entre l’entreprise et l’université à travers la réalisation de projets communs.


Quelle est votre actualité du moment ?


Outre la réalisation de mes missions au sein du Groupe Lactalis, nous nous mobilisons actuellement, avec plusieurs de mes collègues et en partenariat avec l’Université du Mans, à organiser une conférence sur la nouvelle réforme du droit des Sûretés qui a pour objectif de simplifier le droit des sûretés (garanties) et de renforcer son efficacité qui se tiendra au mois de février prochain. Cette conférence permettra aux étudiants, professionnels du droit et chefs d’entreprise d’échanger avec des universitaires, Président du Tribunal de Commerce et experts sur ce thème d’actualité.


Avez-vous un moment marquant de votre vie à partager avec nous ?


Lors de mon arrivée en France pour poursuivre mes études universitaires, j’ai eu la chance d’avoir des personnes qui m’ont aidé à surmonter certaines difficultés rencontrées et à réaliser ainsi mon rêve. Qu’ils trouvent dans ces lignes l’expression de ma profonde gratitude. Il est important d’être reconnaissant vis-à-vis des personnes qui nous ont aidées et de redonner à son tour.


Quel est votre rêve pour votre pays et le continent africain ? Comment comptez-vous agir pour le réaliser ?


Mon rêve est de voir la stabilité et la prospérité régner dans de nos pays. Il y a différentes façons de parvenir à réaliser ce rêve qui dépendent de la capacité à le partager, à le décliner en un projet fédérateur et à mobiliser autour de lui.

En ce qui me concerne, pour réaliser mon rêve j’ai pris part à différentes initiatives de la société civile telles que celles de la French-African Foundation qui réunit les acteurs partageant la même ambition pour l’Afrique ou encore le centre des jeunes dirigeants. Je me suis également engagé à servir la communauté en mettant à profit mes compétences et mes connaissances au service de l’action publique.


En ce début d’année 2022, quels sont les vœux que vous souhaitez adresser aux jeunes générations du continent ?


Après les vœux de bonheur et de bonne santé, mon vœu le plus cher pour les jeunes générations du continent est qu’ils soient convaincus de l’importance de leur rôle dans la construction de leurs pays et à faire des valeurs du travail, de la solidarité et de l’ouverture un pilier de leur action actuelle et future.


Pour découvrir d’autres portraits de Young Leaders, suivez-nous sur nos réseaux sociaux : LinkedIn, Twitter et Instagram.